Bienvenue sur le site de la commune de Rittershoffen

Commune de la région historique et culturelle d’Alsace

Démarches administratives

Mariage, permis de conduire, liste électorale

Démarches administratives

Cliquez ici

PLUI du Hattgau

Plan local d'urbanisme intercommunal du Hattgau

PLUI du Hattgau

Cliquez ici

Comptes rendus

Visualiser l'ensemble des comptes rendus

Comptes rendus

Cliquez ici

Demandes d'autorisations d'urbanisme

Dépôt en ligne

0
Population légale 2018

Galerie

Le mot du Maire

Madame, Monsieur, chers habitants de Rittershoffen,

L’année 2021 se finit et chacun en dressera son bilan. Le Covid-19 avec ses vagues successives aura marqué nos esprits, peut-être aussi nos corps, dans tous les cas il nous a conduit à des gestes barrières, à des tests, au port du masque, au réflexe du gel hydro-alcoolique,.

Dans la mythologie grecque, la boîte de Pandore a libéré tous les maux de la Terre : vieillesse, guerre, misère, orgueil, maladie,… mais au fond de la boîte restait l’espoir !!!

L’espoir d’en sortir, de pouvoir tourner la page, de revenir à des relations humaines « normales », « d’avant » avec des fêtes de familles, rencontres associatives, à voir les sourires, à se serrer la main, à s’embrasser,…

Notre besoin fondamental de lien social est en souffrance. En ce temps riche en rencontres familiales amicales, restons soudés mais vigilants !

Jean-Bernard WEIGEL

Un peu d'histoire...

Rittershoffen, vers 1920

Rittershoffen est cité pour la première fois en 1227 en tant que fief mouvant de l’Empire.

La localité fait partie des sept villages qui composent le Hattgau.

Originellement possession des Landgraves, elle est cédée aux Lichtenberg en 1332. La cour domaniale de Rittershoffen se trouve entre les mains des Fleckenstein au milieu du XIVe siècle, vraisemblablement en tant que fief de l’abbaye de Surbourg.

Au milieu du XVIe siècle, les Hanau-Lichtenberg, seigneurs du lieu depuis 1480, l’acquièrent moyennant finances. Ils y introduisent la Réforme en 1545, mais, dès 1685, année de la révocation de l’Edit de Nantes, un simultaneum est mis en place.

1961 / architecte : Schneider

En 1778 l’architecte Charpentier conçoit les plans d’une église mixte. Le bâtiment, construit en 1787, intègre le chœur vouté d’ogives d’un précédent sanctuaire du XIVe ou XVe siècle.

Il est détruit avec tout le village au cours d’une bataille de chars, en 1945.

Le nouvel édifice est élevé à son emplacement.

1962-1963 / architecte : Pillon / maître verrier : Tristan Ruhlmann

L’église catholique possède le plus grand vitrail d’Alsace réalisé après-guerre. Il est unique pour la représentation biblique et œcuménique. Le Christ est représenté par le cep de vigne.

Les quatre Eglises chrétiennes séparées sont figurées par la basilique Saint-Pierre de Rome pour les catholiques, la cathédrale de Cantorbéry pour les anglicans, le blason d’Augsbourg pour les protestants et l’église Sainte-Sophie de Constantinople pour les orthodoxes.

Monument aux morts intercommunal, monument de la bataille de 1945, monument commémoratif de la bataille de janvier 1945.

Lire la suite…